Wonderprimi a testé pour toi : porter en Infantino

Aujourd’hui ça va causer Mei Tai les gars. À savoir pour les non initiés que ça se prononce « may taille »… Oui parce que moi j’ai mis longtemps avant d’avoir le fin mot de cette prononciation peu commune.

Bref, cet été on m’a proposé de tester un nouveau Mei Tai. Je connaissais Infantino de nom mais comme c’est une marque Californienne (la classe ou bien?!) pas ou peu commercialisée en France, je n’avais jamais essayé leurs produits. Alors comme vous me connaissez bien, vous savez que telle une bonne monitrice de portage, j’étais forcément trop contente de tester une nouveauté en la matière!

infantino-logo

Bon au préalable, petit topo sur le Mei Tai, inspiré du mode de portage asiatique, c’est un porte-bébé qui s’adapte à toutes les morphologies et permet à l’enfant un positionnement ergonomique avec une position naturelle dans les 3 sens de portage (ventrale, sur le côté et sur le dos). Il est constitué d’un tablier, d’une ceinture à nouer et de deux bretelles à nouer également après les avoir croisées. Il séduit de plus en plus les parents car son tablier soutient l’enfant à la manière d’un porte-bébé préformé, mais les différents nouages permettent la flexibilité et le confort d’une écharpe.

C’est donc le modèle SASH de la marque Infantino qui a été soumis à un impartial jury (Little R et moi).

def1610ec0ff71b375e7c0166d666176 Unknown

Niveau taille d’abord, j’ai trouvé le tablier parfait car suffisant niveau soutient tout en permettant à l’enfant de regarder ce qui se passe au dessus.
Il est ainsi utilisable dès la naissance jusqu’à 16 kg.
Le tissu 100% coton est lui aussi idéal car résistant mais souple et doux. Les « bretelles » sont rembourrées au niveau des épaules pour un top confort. Je n’ai pas senti de zone de « gêne » à cause de coutures ou de pan de tissu vrillé comme cela peut arriver parfois. Il tient moins chaud qu’une écharpe nécessitant plusieurs couches de tissus, du coup il s’est facilement imposé comme allié de notre été.
Il est aussi livré accompagné d’une capuche détachable et réglable par pressions sur le haut du tablier pour protéger l’enfant du soleil, de la pluie, ou juste de la lumière en cas de sieste improvisée.
Il est of course lavable en machine. Le Mei Tai hein, pas l’enfant.
Après c’est une affaire de goût, moi j’ai aimé le coloris noir qui s’assortit avec n’importe quelle tenue, le petit plus des motifs intemporels et son look unisexe qui permet d’être utilisé par l’un ou l’autre parent sans problème.
En plus, le prix du SASH est vraiment chouette pour les nombreuses personnes qui cherchent un porte-bébé physio sans y laisser un bras, puisqu’il coûte 59€90 neuf.

Attention toutefois, le positionnement est ergonomique si vous passez les 2 pans de vos bretelles sous les fesses de l’enfant et non dans son dos comme proposé sur la notice d’utilisation. J’ai trouvé cela tellement dommage de craindre de gâcher un bon outil avec une mauvaise consigne d’utilisation. En ce qui me concerne j’ai pu réajuster le nouage instinctivement mais cela ne sera pas forcément évident pour les parents débutants en matière de portage.

Démo :

IMG_4274 IMG_4275 IMG_4281 IMG_5024 IMG_5065 IMG_5057 IMG_5028

Petite mention « À revoir » pour la notice donc… Mais à part cela, il est super confortable pour le porteur et le porté, très facile d’utilisation, son rapport qualité/prix est imbattable, c’est donc un carton (presque) plein pour ce nouveau Mei Tai que je n’hésiterai pas à conseiller en atelier aux parents que je forme.

More about Wonderprimi

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *