Wonderprimi a testé pour toi, Les maternelles

Lorsque j’étais enceinte, j’étais aussi particulièrement active sur les réseaux sociaux évidemment, pour une fois j’avais du temps à occuper loin de mes perf et de mes pansements ! Un matin je suis tombée sur un appel à témoins relayé par Twitter. « Recherchons une maman enceinte de son 1er enfant, se posant des questions sur l’allaitement » qu’il disait.
Mais c’était moi ça !! Me sentant totalement concernée par la question, me voilà en train d’envoyer un mail pour raconter ma vie. Mouai mouai, vachement intéressante ma vie.
En tout cas c’est ce que croyait la charmante journaliste des « Maternelles » qui m’a rappelé dans la foulée. Je lui ai donné mon témoignage, j’avais l’impression de papoter comme avec une copine. Oui bon, à l’époque j’trouvais encore du temps pour papoter. Il s’agissait en fait de remplacer au pied levé une maman devant participer à l’émission qui s’était désistée. A la fin de notre coup de téléphone, ni une, ni deux, elle me demande si je serais ok pour venir en parler sur leur plateau.
Je peux l’avouer maintenant, j’étais si contente, j’ai accepté sur le champ.
Quand Superdaddy est rentré du boulot, je lui ai simplement dis que je partais à Paris la semaine suivante car je passais de l’autre côté de la télé. Quelques mails organisationnels et 1h30 de SNCF plus tard, j’étais dans mon métro direction le studio. Ce dernier ressemble en fait plus à une petite maison qu’à un grand bâtiment vitré comme je pouvais me l’imaginer.
Première arrivée, j’ai attendu les autres mamans qui m’ont suivi de peu, et le génial pédiatre qui intervenait ce jour-là.
C’est la journaliste qui était en charge du thème traité qui nous a accueillis, avec son sourire et un café… Petit moment de bonheur à se faire chouchouter par la suite. On se fait maquiller par une petite fée qui arrive miraculeusement à masquer nos cernes (rapport au train !) et un coiffeur tellement drôle à raconter ses potins du show biz! On nous équipe d’un micro rapidement glissé dans le collant. Ha oui c’est vrai, il va falloir qu’on cause, et qu’on nous entende en plus. Vient ensuite la présentation à l’équipe, Julia Vignali et Nathalie Le Breton, super cool et naturelles, elles nous ont mises à l’aise en un battement de cils.
Petite répétition du déroulement de l’émission, des différentes chroniques, et puis en piste.
On nous installe dans le décor d’un tout petit plateau par rapport à l’idée que l’on s’en fait devant notre écran. En face de nous, notre trogne projetée version 16/9ème lorsque l’on parle, difficile de ne pas se recoiffer devant un si grand miroir. Les micros sont testés. Retouches maquillage et coiffure ok. Le générique est lancé. 5. 4. 3. 2. 1.
Chaleur, ça commence. On sourit beaucoup, on essaye de répondre aux questions en bafouillant, mais surtout on se détend et on profite. Rapidement on oublie les caméras et les projos, on discute, on échange, on rit.
Pourtant c’est déjà fini. Le temps est passé tellement vite que l’on a pas dit tout ce qu’on voulait. Mais après avoir échangé nos impressions, il est déjà temps de repartir. Ce n’est pas grave, le fait est qu’on a kiffé.
Je profite de ce billet pour embrasser toute l’équipe. Particulièrement Magali, la journaliste, parce que c’était un plaisir de lui livrer mes interrogations. Et surtout-surtout à Karine et Anna qui ont participé à l’émission «SEIN OU BIBERON : LES BONNES QUESTIONS» avec moi, j’espère que vos chouchous vont bien !

More about Wonderprimi

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *