Vivons

Pour janvier j’ai ouvert ma bouche.
Pour novembre j’ai brisé mon coeur.
Pour juillet j’avais juste envie de fermer mes yeux.

D’ailleurs je les refermés hier soir, quand Superdaddy m’a réveillée pour me dire que l’horreur se répétait… Comme si ma tête n’avait rien voulu savoir, je me suis rendormie dans un souffle. J’ai passé une sale nuit sans trop comprendre, mais c’est ce matin que le boomerang m’est revenu en plein dans la tronche. Ce n’était donc pas juste un sale rêve de plus.

Bref, tu vois, j’ai dit que je n’en parlerais pas. Pas ici. Pas cette fois.
Je n’arrive déjà pas à l’accepter moi, ni à leur expliquer à eux. Alors avouez que ça serait une bonne blague si je vous en parlais à vous.

Du coup ce matin… J’ai fait des guilis sous des minis dessous de bras, j’ai fait un énorme chocolat chaud calorique, j’ai respiré à outrance les petits cous plein du dit chocolat chaud, j’ai regardé « l’histoire de Martin le pompier » 3 fois sans rechigner 1 seule fois, j’ai même un peu trop monté le son de la platine juste pour admirer leurs petits culs bouger en rythme.

Alors je viendrais juste vous dire ça. Profitez de vos proches, faites des câlins serrés, bouger vous aussi vos petits culs et profitez de cette putain de vie parce qu’elle sera l’unique et la plus belle que vous aurez.
Coeur sur vous mes amis.

More about Wonderprimi

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *