No Poo : fiche technique

Pour commencer, voilà ce dont il faudra te munir, toi aventurière capillaire :

Pour te simplifier la vie je t’ai préparé une petite liste de course prête à l’emploi. Clique dessus, enregistre la directement dans les photos de ton téléphone, et parcoure les rayons de ton sioupermarket avec ton panier dans une main et ton portable dans l’autre!

1899172_10202723649004392_1071241847_n

Pour les shampoings secs, il te faut un paquet de maïzena et un pinceau de maquillage, genre celui que tu pourrais utiliser pour ton fond de teint ou ton blush.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 Pour les lavages, il y a besoin de bicarbonate alimentaire en poudre « ultra-fin » et surtout pas en cristaux, de vinaigre de cidre ou de pomme, d’un petit récipient pour faire sa précieuse mixture (moi je prends une vulgaire tasse hein, te prends pas la tête) et d’un spray vaporisateur. Tu peux aussi en recycler un du commerce vidé de son produit, mais moi je n’avais rien qui correspondait.

OLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERA

Pour l’entretient quotidien de ta chevelure tu n’aura besoin que d’une simple brosse. Mais alors du coup, autant y mettre le paquet, le mieux c’est de choisir une brosse en poil de sanglier. Celle-ci, plus souple et soyeuse que les synthétiques, te redonnera le sourire pour passer au brossage obligatoire chaque jour.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

 La première chose importante est de bien préparer ton terrain capillaire au No Poo. Et pour cela il faudra déjà commencer par espacer les shampoings le plus possible. Impossible de faire l’impasse sur cette étape.

Quand tu auras tout bien franchi ce 1er stade et que tu te croiras sorti d’affaire, t’attendra en fait la pire phase de ta grande révolution capillaire.
Il s ‘agit à présent de ne plus du tout laver tes cheveux pendant 1 mois ! Oui je sais, tu blêmis, je te vois de là. C’est clairement l’étape la plus hard je te l’accorde. Beaucoup ont profité de leurs vacances pour passer ce cap le mieux possible. A grands coups d’eau de mer et à grands renforts de shampoing sec.

Parce qu’une fois que ça c’est fait, le reste c’est les doigts dans le nez ! Il suffit ensuite de laver tes cheveux de temps à autres en suivant la technique du No Poo. D’abord une fois par semaine puis de moins en moins souvent.

Voilà mon mode d’emploi :

  • Commencer par mélanger 2 cuillères à soupe de bicarbonate et un petit fond d’eau dans ton bol :  tu obtiens normalement une espèce de mixture plus ou moins liquide et peu importe en fait c’est selon tes préférences. Dans le vaporisateur, tu vas verser 2 cuillères à soupe de ton vinaigre (pomme ou cidre) et ajouter de l’eau froide. Pareil au niveau des quantités d’eau tout dépend de ce que tu préfère, tu verras au fur et à mesure, ça ne change rien.
  • L’étape suivante consiste à bien se mouiller les cheveux la tête en bas. Tout les cheveux. Moi je trouve ça plus pratique de faire mon No Poo sous la douche plutôt que de me laver juste la tête mais chacun fait comme il veut.
  • Fais ensuite avec la mixture obtenue comme tu faisais avec ton
  • shampoing, sauf que là ça ne mousse pas… Et bizarrement je dois dire que cela m’a un peu déstabilisée. Mine de rien quand ça mousse sous tes doigts tu as déjà l’impression d’être plus propre. Conditionnement, consommation, toussa toussa… Bref, il faut bien papouiller ton petit cuir chevelu tête en bas par des mouvements circulaires, en faisant attention de n’oublier aucune zone sinon c’est graissitude assurée. Par contre évite tes longueurs et tes pointes qui elles n’ont pas besoin d’être astiquées comme des maboules.
  • Rince ensuite toute ta tignasse à l’eau claire toujours tête en bas. Cela prend un certain temps pour se débarrasser de tout les petits cristaux de bicarbonate, mais c’est important.
  • La dernière étape consiste à pschiter le vinaigre dilué sur tes cheveux avec ton super nouveau vapo, en visant davantage les longueurs que les racines cette fois. – Mise en garde spéciale : attention à tes yeux, le vinaigre ça pique. Surtout si comme moi tu es assez teubé pour avoir mis tes lentilles avant ^^ –
  • Ensuite tu as le choix : rincer encore une fois à l’eau claire après un temps de pose de 2-3 minutes, ou bien ne pas rincer du tout pour avoir les veuch méga brillants mais senteur vinaigrée. Moi je passe un tout petit peu d’eau, mais vraiment mini, je ne rince presque pas. Et rassure-toi : l’odeur de vinaigre ne reste pas. Moi j’ai fait une petite fixette là dessus mais apparemment j’étais la seule à le sentir donc je m’y suis habituée, pas de panique.

 

Pour l’entretien, le but du jeu est donc d’espacer au max cette étape de décrassage pour ne la faire au maximum qu’une fois par semaine, puis une fois par mois, ect.

Et pour rendre cela faisable, il va falloir s’astreindre à un brossage intensif de ta chevelure de rêve pour répartir le sébum sur tes longueurs. Ce qui est recommandé c’est environ 5 à 10 minutes matin et soir. Ce que moi je fais c’est 2 minutes le matin et 3 le soir (pas bien du tout je sais, mais moi à la base j’ai les cheveux souples donc pas trop difficiles à brosser).

Lorsque c’est devenu la fête du gras au sommet de ta tête, tu as le droit de sortir ton arme secrète qui te permettra de faire illusion pour les quelques jours restants : le shampoing sec à la maïzena ! Pour se faire il suffit te trampouiller ton pinceau dans la fécule de maïs, vas-y molo et tapote bien contre ta main dans un premier temps pour enlever l’excédent. Puis badigeonne tes racines grassouillettes. Attends 2 ou 3 minutes que le sébum soit aspiré par la maïzena et brosse, brosse, et brosse encore pour te débarrasser de l’effet Cruella et répartir ce qui pourrait éventuellement rester.  – A noter, l’astuce pour les brunes d’Antigone XXI : ajouter du cacao en poudre à la maïzena pour faire illusion en cas de résidus blanchâtres –

 Voilà pour la partie technique de mon expérience. J’espère que ces quelques lignes t’aideront si tu as envie de te lancer dans l’aventure à ton tour. Je te conseille avant tout de jeter un coup d’œil sur mon deuxième article No Poo dans lequel je te raconte cette fois mon ressenti et les effets sur mes cheveux chéris…

 

images (1)

 

More about Wonderprimi

Comments

  1. Je serai là, je veux savoir!

  2. Tu peux aller jeter un coup d’œil par ici

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *