Et moi j’y croyais

Deux mois, ce n’est rien n’est-ce pas ?

Mais deux mois à ne penser qu’à ça… A chaque minutes de chaque heures de chaque jours de ces deux mois.

Ce n’était pas long mais moi j’y croyais déjà. Je me projetais si loin avec cette famille agrandie.

Dès le début pourtant je n’avais pas senti le petit tourbillon au creux de mon nombril, mais le bonheur me rendait si « vivante » que le vent dans mes cheveux me faisait oublier mes doutes.

Silhouette-femme-enceinte-par-Veronique

Et puis l’horreur.

Et puis j’ai su.

Mais l’attente, les doutes des médecins, l’attente encore, les examens, l’attente toujours, m’ont redonnés de l’espoir. Un espoir vain devant lequel je me suis tant voulu d’avoir déposé les armes. Le temps dans cette affaire a été mon pire ennemi.

Et puis ces si petites phrases :

« ne vous plaignez pas, déjà ça prend quand ça veut »,

« ha c’est vous la fausse couche, bah ça va vous n’avez pas l’air trop triste »…

Ce sont-ils seulement rendus compte ? Bien sûr que non. Je connais si bien ce corps médical que je ne lui en veux même pas. Mais la vache, qu’est ce que ces mots m’ont brisés le cœur.

Et maintenant ? Maintenant il va falloir apprendre. Je n’oublierais pas, non, mais je dois sans doute apprendre à vivre avec.

Deux mois disent-ils, drôle de coïncidence, autant de temps à faire qu’a défaire. Alors je vais regarder devant, loin devant et bien après ces soixante jours.

Et en levant mes yeux, peut-être que j’arriverais à y croire à nouveau.

More about Wonderprimi

Comments

  1. Je suis désolée pour toi. J’ai connu ça aussi. 2 mois, pareil. Mais pas d’attente et d’incertitude, la grossesse était arrêtée depuis bien longtemps quand on a su. Le plus dur est de faire le deuil de tout ce qu’on avait déjà projeté. Et je crois qu’au fond pour moi ce qui a « réparé » la peine, c’est de tomber enceinte de SweetPrincess. Je t’envoie mes pensées et j’espère qu’un beau + de 9 mois arrivera vite.
    No comment pour le corps médical bien peu psychologue. J’ai eu la chance de tomber sur des gens humains pour la plupart.

  2. oh ma belle je t’envoie plein de gros bisous et de pensées <3 <3

  3. Je te comprend plus que jamais. Et je te soutiens avec mille baisers. Si tu veux parler je suis là <3 (j'ai d'la bouteille sur l'dossier s'tu vois c'que jveux dire!)

  4. Des bisous fort <3

  5. Plein de gros bisous et de douces pensées <3

  6. Oh je suis désolée pour toi, pour vous. Je t’envoie mon courage pour réussir à vivre avec, sans, à aller plus loin, à te rejouir la prochaine fois.
    Plein de bisous <3

  7. Ho, je suis tellement désolé pour toi ma jolie ! Je compatis et t’envoie des millions de milliards de bisous !
    Je pense fort à toi ! <3

  8. Merci x 1000 à toutes… Vous êtes toutes mes copines à présent ou depuis longtemps, mais ça fait un bien fou de lire tout vos jolis mots. Vraiment. Je repars pleine de courage et de motivation! love sur vous

  9. Ton articles est très touchant, très émouvant. Ça me remonte il y a quelques années quand ma tante a appris que sa fille est né le cordon autours du cou. C’est très dur à vivre, 15 ans après elle n’a pas réellement fait son deuil. J’espère de tout coeur que tu t’en remettes vite. Il faut avancer, faire des projets mais avant tout lâcher le poids qu’on a sur le coeur, crier, pleurer…pour se libérer.
    Courage et des bisous

  10. Merci pour ton com Mam’zelle Luciole, effectivement c’est important de lâcher ses émotions pour mieux tourner la page. Même si on oublie jamais, on vit avec comme on peut… Merci pour ton courage, je vais m’en remettre vite, promis!

  11. Je te fais un bisou, je suis triste pour toi vraiment…
    Oui il va falloir vivre avec et ces remarques n’aident pas.
    Courage !

  12. Je découvre ton billet et ce chapitre de votre vie… ;(
    A présent une page est tournée et une nouvelle s’écrit mais je n’ose imaginer ta peine et ta douleur avec cette épreuve <3

  13. j’en ai les larmes aux yeux rien que de te lire, peux être parce que ça remonte de très mauvais souvenirs chez moi aussi…
    je sais qu’il n’y a pas de « bons » mots pour diminuer ta peine mais je t’embrasse très fort, et je suis là si tu cherches une oreille

  14. Merci Miss Figolu… On vit avec effectivement, et puis toutes les bonnes surprises de la vie nous y aident bien elles!

  15. Et oui Maman Connect, on ne se connaissait pas encore à ce moment là… Effectivement maintenant c’est que du bonheur, la page est tournée ; )

  16. Merci Mademoiselle Farfalle chériiiiiiie.

  17. Merci ma poulette Estamillia, heureusement maintenant nous sommes passés à autre chose et une nouvelle aventure nous attend, je suis sûre qu’elle sera très belle!

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *