Education, chacun pour soi

Aujourd’hui, une fois n’est pas coutume, j’ai eu envie d’écrire pour WonderMômes. Mais ce n’est pas tout à fait un jeudi comme les autres puisque aujourd’hui c’est le premier anniversaire des Jeudis éducation. J’en ai dit des choses sur ce blog, notamment sur l’éducation que j’essaye de donner à Just A… Et puis alors? Chacun fait comme il peut après tout!

macaron-rdv-education

Je ne défends pas un modèle éducatif ou un autre. Et je ne veux surtout pas rentrer dans le « c’est bien, puisque moi je le fais ». Au secours! L’épanouissement de nos tout petits est bien notre unique but à tous, et le cheminement pour y arriver nécessite certains tâtonnements parentaux.

Chaque enfant devenu parent a grandi dans un modèle particulier et va se référer à ses propres valeurs pour élever à son tour ses enfants. Après tout, difficile d’avoir d’autres références que celles qui nous ont fait. Mais là où ça se corse, c’est que souvent on est deux pour éduquer nos enfants. Il faut donc faire avec le double de valeurs et de méthodes qui parfois rentrent en contradiction.

Parfois aussi les comportements de nos bambins suscitent des émotions trop vives qui nous renvoient à des souvenirs de punitions ou à des réminiscences de câlins serrés. On reste là comme des crétins avec nos propres bagages éducatifs. Mais c’est bien ça devenir parents.

Élever ses enfants, personne ne dira le contraire, c’est franchement compliqué. C’est une lourde tâche et la responsabilité d’une vie. Ce qui implique sans doute la pression que l’on se met sur les épaules. Perso, je suis de celle qui prend un peu trop au sérieux la bonne éducation de ses enfants et j’ai souvent du mal a lâcher du leste. Heureusement, Superdaddy est là, bien plus mesuré que moi, pour me faire prendre du recul lorsque c’est nécessaire.

Je sais que nous sommes de nombreux parents a culpabiliser de ne pas faire assez bien. Il nous faut donc trouver nos propres solutions pour être au maximum disponible à nos enfants, de façon à rester tranquille devant les petites bêtises usantes du quotidien, mais aussi à prendre le temps de savourer les câlins.

On répète souvent qu’un parent heureux rend plus facilement ses enfants épanouis. Alors arrêtons de nous prendre le chou et faisons du mieux que l’on peut… Respirons, relativisons, déculpabilisons, et essayons de ne pas être que des parents pour l’être du mieux possible!

More about Wonderprimi

Comments

  1. absolument totalement d’accord avec toi
    rares sont les parents qui ne se posent pas milles questions sur l’éducation qu’ils donnent à leurs enfants, qui n’essayent de faire au mieux
    et c’est déjà assez difficile comme ça sans recevoir les leçons de ceux qui pensent détenir de la savoir absolu ^^

  2. Tout à fait d’accord avec toi sur tout 😉 Merci pour ta participation !

  3. Voilà un billet qui me parle ! On devient un certain type de parent selon ce qu’on a vécu et, pour ma part, apprendre à faire autrement a été (est encore) compliqué et douloureux. Mais le principal est bien de trouver son propre schéma, celui qui nous convient le mieux et qui rend nos enfants heureux 😉

  4. Très joli billet ❤️ Et comme tu le dis bien justement on fait tous ce que l’on peut pour le bien être de ses enfants ☺️

  5. C’est ça Estamillia tant qu’on essaye et qu’on se remet en question, on est sur la bonne voie hein ; ) Merci en tout cas…

  6. Huhu WonderMômes, merci à toi surtout!

  7. Tout à fait Aloès, des enfants heureux c’est le principal! Merci pour ton com, ça fait toujours plaisir quand mes billets parlent!

  8. Merci Mam’Grenouilles chérie… gros bisous ; )

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *